Alexandra Branel 2019-10-12T11:33:49+00:00

Alexandra Branel

Elle se forme au Conservatoire d’art dramatique du Xème arr. de Paris et obtient une licence d’Études Théâtrales à l’Université de Paris III.
Depuis 2011, elle travaille en tant que comédienne avec la compagnie de l’Absinthe sur les créations de W. Mahtallah : Cendres, Diluvienne, paroles d’encres (1er prix du Jury des festivals de Maisons-Lafitte et de Breuillet), Merci (nommé aux P’tis Molières 2019 dans les catégories meilleur spectacle d’humour et spectacle coup de cœur) ainsi que Et je te dirais trois fois bonne nuit pour éloigner les monstres, sa nouvelle création pour 2020.

Elle collabore également avec d’autres compagnies telles que Le Festin de Saturne pour La petite histoire, m.e.s. G. Moreau, la compagnie des Criarts dans Une Iphigénie, m.e.s. J. Louart, la compagnie des Oiseaux de Nuit dans ADN, m.e.s. D. Gautreau et M. Perret, la compagnie La Dude pour Joie et Histoire d’Hommes, m.e.s. C. Maniscalco, la compagnie Mascarade dans Blanche Neige et le Bois des Sortilèges et Le Tour du Monde en 80 jours (nommé aux P’tis Molières 2019 dans les catégories meilleur spectacle jeune public, meilleure mise en scène, meilleure scénographie), m.e.s. L. Fieffé, ainsi que La fabrique des possibles et cie dans Acide Lucide de L. Troubat.
Depuis 2016, elle collabore avec Margaux Conduzorgues au sein de la compagnie Mille Juillet pour L’échantillothèque, Les Brèves de Vendanges et Mademoiselle Julie de Strindberg. En 2018, elle rejoint le collectif de la Bande à Léon pour Balle(s) Perdue(s) ? de Philippe Gauthier en tournée en France.

< Robin Betchen │ Retour Marinette Buchy >